Après s’être contentée de pêcher les poissons, l’humanité s’est mise à les élever à grande échelle. L’aquaculture s’annonce aujourd’hui comme une solution pour préserver les ressources naturelles. Ce qui devrait être une bonne chose pour la planète. L’élevage de poisson serait même meilleur pour la santé.

Comment fonctionne l’aquaculture intensive ?

L’aquaculture consiste à élever des espèces aquatiques dans un milieu contrôlé. Elle concerne différentes sortes de poissons, dont le fameux saumon d’élevage. Les crustacées sont aussi produites dans d’immenses fermes aquacoles. Les éleveurs déploient de gros moyens pour protéger les poissons dès l’éclosion jusqu’à l’âge adulte. Ils veillent particulièrement sur leur santé. Les milieux aquacoles sont exemptés de tout danger microbiologique et permettent de préserver la production. Parfois, de longues recherches sont nécessaires pour avoir des espèces plus résistantes et charnues.

Quelles conséquences réelles pour l’environnement ?

Souvent, l’installation de ferme aquacole demande de gros travaux d’aménagement. D’immenses bassins d’eau voient le jour et peuvent transformer des marécages en zone agricole. Dans ce sens, l’impact environnemental de l’aquaculture reste discutable. De plus, ces fermes demandent beaucoup d’eau. Cependant, elles apportent d’importants avantages sur l’écologie sur le long terme. Les espèces sauvages pourront vivre et se reproduire en paix. Puis, les consommateurs s’exposent moins au risque de consommer des poissons contaminés au mercure ou d’autres produits toxiques.

Quelques techniques d’élevage écologique

L’aquaculture constitue un levier de l’économie dans certains pays. C’est également un moyen de mieux préserver l’environnement. Des techniques plus respectueuses de l’écologie sont mises au point. Parmi les nombreux exemples, il y a l’aquaponie. Cette dernière consiste à fertiliser des plantes avec des produits issus de déjections de poisson. Une autre technique consiste à purifier l’eau avec des bactéries. Ce qui permet d’élever les animaux à nageoires dans un circuit fermé. Ce procédé évite le gaspillage d’eau que les écologistes pointent du doigt sur les fermes aquacoles.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *