De plus en plus de lieux d’hébergements sont décorés de labels écologiques. Mais face à la multiplication de ses labels, il est souvent compliqué de se forger un avis personnel et juste.

L’émergence des labels écologiques est de plus en plus important. En outre, ces accréditations assurent que ces sites utilisent des énergies renouvelables, réduisent considérablement leurs productions de déchets, économisent en termes d’énergie et d’eau. Le tout sans dégrader leurs voisinages. Dès lors, il est essentiel d’en déterminer les différences afin de pouvoir mieux guider ses choix.hotel-de-jobo-paris-marais-eco.jpg

Y compris au coeur de Paris, vous pourrez maintenant trouver des hotels de charme qui ont une démarche écologique, qui investissent dans l’isolation, les éclairages à LED ou plus généralement pour obtenir un label.

L’Écolabel Européen

Label de longue date, depuis 1992, l’Ecolabel Européen dispose d’une position très particulière. En effet, c’est le seul label écologique officiel et européen ! Il est notamment applicable à tous les pays membres de l’Union Européenne. L’organisme indépendant AFNOR Certification, est le seul à pouvoir attribuer cette accréditation sur le sol français. En délivrant ce label, les sites d’hébergements assurent prendre « en considération le cycle de vie du produit à partir de l’extraction des matières premières, la fabrication, la distribution, et l’utilisation jusqu’à son recyclage ou son élimination après usage ».

La Clef Verte

Depuis 1998, la Clef Verte est un label qui aime se définir comme un « label volontaire ». Voté chaque année par un jury indépendant, il délivre son accréditation aux hébergements touristiques en évaluant plusieurs champs : la politique environnementale, l’économie d’eau et d’énergie, la gestion des déchets et des achats, le cadre de vie et la sensibilisation à l’environnement. Son jury est composé de 13 organismes partenaires possédant une certaine autorité sur le domaine. Par exemple, le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, CCI France, Syndicat National des Résidence de Tourisme…

 

Green Globe 21

Créé en 1999, ce label australien délivre son macaron aux hébergements touristiques qui ont une gestion axée vers le respect de l’environnement.  Ainsi, la gestion des émissions de gaz à effet de serre, les économies d’énergies, les réponses aux problématiques sociales et culturelles, le respect des terres et de l’espace utilisés, la gestion de la qualité de l’air, la gestion du bruit et des déchets.

Chouette Nature

Créé en 2004 et dirigé par Cap France, ce label s’engage à mettre en avant un tourisme responsable et respectueux de son entourage. De par ce label, les hébergements touristiques affirment gérer au mieux l’utilisation des énergies, les nuisances sonores, l’intégration paysagère, la gestion des achats responsables, l’épanouissement des personnes et l’initiation à l’écologie.

Le Gîtes Panda et les Ecogîtes

Réputé pour son lien étroit avec le WWF France, le Gîte Panda est associé aux sites localisés dans des Parcs Naturels. L’Ecogîtes, quant à lui, attribue un point d’honneur sur la préservation des ressources naturelles.

En bref, cette liste n’est pas exhaustive mais présente les principaux labels utilisés par les hébergements touristiques. Plusieurs hôtels disposent déjà de leurs accréditations.

 



L’énergie que nous consommons chaque jour pour éclairer nos maisons, chauffer nos plats ou faire fonctionner nos réfrigérateurs est une des premières sources de pollution de la planète. En effet, 80% de l’énergie produite provient de l’exploitation de ressources fossiles : pétrole, charbon et gaz naturel. Ces ressources sont extrêmement polluantes : à titre d’exemple, 50 000 tonnes d’hydrocarbures sont déversées chaque année dans les océans par des bateaux pétrolifères qui, devant nettoyer leur soute, relâchent du pétrole ou du fioul dans les océans. Cette pollution est responsable de la destruction d’une grande partie de la faune et de la flore marine, notamment des oiseaux marins qui disparaissent par la faute d’exploitants sans scrupules.

Depuis l’ouverture en 2007 du marché de l’électricité à la concurrence, de nombreux fournisseurs proposent de nouvelles formes d’énergie plus respectueuses de l’environnement. Même si les fournisseurs d’électricité ne peuvent pas garantir une traçabilité physique de l’énergie, on peut contrôler la responsabilité écologique de l’entreprise, et veiller à la part d’énergies renouvelables qu’utilise votre fournisseur.

Ainsi, on parle de mix énergétique  pour désigner la composition d’un approvisionnement en électricité en énergies renouvelables et non renouvelables.

Beaucoup de fournisseurs d’électricité comme Enercoop ou Lampiris proposent des offres d’électricité destinée aux particuliers qui pour chaque kilowatt Heure d’électricité consommée reversent dans le réseau national une quantité équivalente d’électricité “verte”, c’est-à-dire produite à partir de ressources renouvelables.

Nous vous présentons ici les principaux fournisseurs qui proposent aux particuliers des offres dites “vertes” ou “renouvelables”. Nous avons précisé le type d’engagement renouvelable dont il s’agissait, afin de vous guider dans vos choix.

ENERCOOP

  • Nom de l’Offre : toutes les offres
  • Type d’engagement renouvelable : Seul fournisseur à proposer une énergie 100% issue des énergies renouvelables
  • Site du fournisseur : http://www.enercoop.fr

PLANETE OUI

  • Nom de l’offre : toutes les offres
  • Type d’engagement renouvelable : Propose un mix énergétique composé à 95% d’électricité hydraulique. En partenariat avec l’écolabel européen EKOénergie.
  • Site du fournisseur : https://www.planete-oui.fr

DIRECT ENERGIE

  • Nom de l’offre : “Offre 100% Pur Jus Electricité”
  • Type d’engagement renouvelable : Propose aux clients de compenser leur empreinte carbone en réinjectant sur le réseau une production d’energie renouvelable équivalente à leur consommation
  • Site du fournisseur : http://direct-energie.com

GAZ ET ELECTRICITE DE GRENOBLE (GEG)

  • Nom de l’offre : “Option Verte”
  • Type d’engagement renouvelable : GEG est une ELD (Entreprise Locale de Distribution) qui propose également de réinjecter sur le réseau une production équivalente en énergie verte.
  • Site du fournisseur : http://particuliers.geg.fr/180-option-verte.htm

GDF Suez DolceVita

  • Offre : “Elec Verte”
  • Type d’engagement renouvelable : Rachat d’un équivalent en électricité verte hydraulique pour chaque kW consommé.
  • Site du fournisseur : https://particuliers.engie.fr/electricite/contrat-electricite/contrat-elec-verte.html

LAMPIRIS

  • Offre : Offre 100% Verte
  • Type d’engagement renouvelable : un fournisseur belge qui propose également de réinjecter de l’énergie verte dans le réseau, et ce pour des prix défiant toute concurrence !
  • Site du fournisseur : http://lampiris.be

EDF

  • Offre : Option Energie Renouvelable
  • Type d’engagement renouvelable : le fournisseur historique propose depuis décembre 2015 une offre basée également sur la réinjection dans le réseau, lancée après la COP21.
  • Site du fournisseur : https://www.edf.fr/collectivites/electricite-gaz/electricite/

 

Ces offres représentent le panel disponible actuellement sur le marché des offres d’électricité verte. Bien entendu, c’est une liste qui tend à être actualisée en fonction des nouvelles offres qui se présentent chaque année, et notamment suite aux grandes conférences sur le climat (COP21). Cette liste peut également varier en fonction de la situation géographique de votre habitation  : certaines maisons situées à proximité d’un barrage hydroéléctrique ou d’une centrale de géothermie marine peuvent être fournies par des entreprises locales ou spéciales, ou bien des Entreprises Locales de Distribution. Nous vous conseillons de favoriser ce type de fournisseur local : vous contribuerez ainsi de manière locale et donc écologique à la transformation de votre environnement.

Pour tout changement de fournisseur, n’hésitez pas à vous renseigner sur le site suivant : www.fournisseur-energie.com



DE NOMBREUX TÉLÉPHONES DORMENT DANS VOS TIROIRS

Se sont 90 millions de téléphones mobiles inutilisés qui contiennent des métaux précieux et des matières polluantes issues de matières premières non renouvelables (pétrole, nickel, zinc, or) et qui pourraient être recyclées à près de 85 %. Un utilisateur britannique de mobile disposerait de 2 appareils inutilisés, et 4 portables par foyer pour les Français soit 100 millions d’appareils auraient été oubliés dans un coin en 2011.

En moyenne, un smartphone est renouvelé tous les 18 mois en France.

Conscients des enjeux environnementaux et commerciaux, opérateurs téléphoniques, sociétés de recyclage ou de rachat de produits d’occasion et fabricants développent des services adaptés, très simples à utiliser et qui peuvent même vous rapporter quelques euros.

LES SPÉCIALISTES DU RACHAT, DE LA REVENTE ET DU RECYCLAGE

Comme les opérateurs, ils proposent la collecte et le rachat de votre ancien smartphone mais avec en contrepartie l’envoi d’un chèque ou un paiement par virement. Certaines de ces sociétés sont spécialisées dans le seul domaine du téléphone portable, d’autres travaillent sur des catégories plus larges de produits (tablette, PC, consoles, etc.). Leur site donne parfois la possibilité d’acheter du matériel reconditionné.

Leur principe de collecte est simplifié au maximum. Vous estimez votre produit en ligne, sa valeur est déterminée en fonction de son état , de sa cote et de l’opérateur. Il ne vous reste qu’à emballer votre mobile, le déposer dans un bureau de poste et attendre le paiement par chèque ou virement selon votre choix.Des offres plutôt alléchantes et qui donnent à la quête un certain intérêt.

QUE DEVIENNENT LES TÉLÉPHONES RECYCLÉS ?

Le reconditionnement permet aux téléphones portables en bon état, ne demandent que de petites réparations, d’être reconditionnés avant leur revente, en occasion, souvent à un prix très bas.

Si le téléphone portable n’est pas en excellent état, on parler alors de « rachat pour pièces ». Certains composants sont récupérés sur des équipements endommagés, et serviront comme pièces de rechange. Ainsi, des réparateurs constituent un stock de pièces de rechange très pratique.



Il est très intéressant pour une maison d’être alimenté en électricité par un panneau solaire. Les avantages qui découlent d’un tel choix sont nombreux et sont de divers types.

Sur le plan écologique

Le panneau solaire est un dispositif qui joue un rôle important dans la réduction des émissions de CO2 ainsi que des rejets polluants. Il est également bon d’en disposer pour préserver les ressources naturelles.

Si vous avez un panneau solaire dans votre maison, vous n’aurez pas à craindre pour la qualité de l’air. Ce dispositif ne produit pas de combustion lors de son fonctionnement et ses composants subissent très peu d’usures thermiques.

Sur le plan économique

Un foyer qui choisit d’installer un panneau solaire en tirera profit sur le plan économique. Sur le long terme, c’est un investissement sûr et sans risque avec un rendement satisfaisant. La rentabilité est élevée et l’amortissement est rapide, car le prix des installations n’est pas élevé.

Il est possible d’installer un panneau solaire en vue de revendre une partie de l’électricité produite par le dispositif. Il est préférable d’avoir recours à http://www.monequerre.fr/chauffage/panneau-solaire/ afin de trouver un professionnel sérieux pour son installation. Sur ce point, sachez que la revente est très lucrative, car le prix peut être 2 fois plus élevé que celui de son achat. Par exemple au 1er trimestre de 2013, le rachat de l’électricité photovoltaïque est de 25,01 c€/kWh.

Par ailleurs, lors de l’achat du panneau solaire, on peut bénéficier d’un taux réduit de TVA. Et les revenus issus de la revente de l’électricité produite peuvent être exonérés d’impôt.

Sur le plan confort

Le panneau solaire n’émet pas de bruit lors de son fonctionnement et est ainsi très confortable. En plus d’apporter de la valeur à la maison, il n’impose pas de gros travaux d’entretien. On apprécie particulièrement sa bonne stabilité, sa fiabilité ainsi que son excellent niveau de résistance aux rayonnements UV, aux intempéries et aux variations de température.



Ampoule LED styl

Ce n’est un secret pour personne, l’ambiance lumineuse de vos bureaux influe sur vos performances au travail. Quel type de luminaire à adopter pour booster votre efficacité ? Vous n’aurez plus d’excuse en poursuivant votre lecture !

 

Privilégiez la technologie LED pour un éclairage homogène

En plus d’être respectueux de l’environnement et de la santé, les lampes LED présentent de nombreux avantages si vous souhaitez disposer d’un éclairage efficace dans vos bureaux. Vous pouvez alimenter votre éclairage LED par de l’énergie solaire pour un éclairage encore plus écologique. Vérifiez donc que votre ampoule LED soit compatible avec la sortie de votre panneau solaire. Il faut dimensionner leur tension d’entrée et de sortie.

Les luminaires LED vous offrent un confort visuel optimal assuré par son éclairement uniforme et homogène. Ils permettent de plus un éclairage instantané ce qui vous permettra de ne pas attendre avant d’atteindre le flux lumineux maximal.

Faites varier la couleur de votre luminaire en fonction des heures de la journée !

Une journée typique au bureau se résume habituellement par :

  • 9h : « je suis en forme, la journée ne fait que de commencer ! »
  • 11h : « C’est bientôt l’heure de déjeuner »
  • 14h : « Chut ! Je digère »
  • 17h : « J’ai la pêche, je termine dans une heure »

Dalle LED

Qui n’a pas vécu ça au bureau ? Que dites-vous de performer pendant ces heures creuses ?

Avec un luminaire LED variable comme une dalle LED 600×600, vous pouvez aisément évoluer la température et l’intensité lumineuse de votre éclairage :

  • A 11h, pour vous réveiller en fin de matinée, optez pour un éclairage blanc froid 6000K. Idem à 14h, vous êtes en pleine digestion et vos paupières commencent à s’alourdir.
  • Le matin et soir, préférez une lumière chaude à 3000k pour une ambiance chaleureuse au travail.

Et si vous souhaitez un éclairage neutre, cette dalle LED 600×600 dimmable vous permet également d’optez pour un blanc neutre 4000k, proche de la lumière du jour.

Faites donc varier la couleur de vos luminaires LED selon vos envies, vos besoins et votre humeur !

Comment piloter votre éclairage LED ?

Télécommande LED

Des accessoires simples d’utilisation existent sur le marché afin de piloter votre luminaire LED.

Un émetteur récepteur radio fréquence vous permettra par exemple via une télécommande

(émetteur) de sélectionner la couleur d’éclairage et l’intensité lumineuse de votre choix, et de transmettre au récepteur connecté à l’alimentation du luminaire les informations.

Ces accessoires sont couramment utilisés pour les dalles LED variables et downlights LED variable. Ils permettent d’obtenir un éclairage moderne en fonction de vos espaces.

Alors qu’attendez-vous pour passer à la LED ? Si vous êtes désireux d’adopter un éclairage LED pour vos bureaux ou votre intérieur, faites un tour sur http://www.aluson-eclairage.fr/



Depuis plusieurs années, le nombre de logements en pointe sur le plan des économies d’énergie ne cesse de monter. Mais on parle souvent d’éco-quartiers ou de maisons individuelles. Cependant, les résidences étudiantes sont également de plus en plus respectueuses de l’environnement.

De Lyon à Montpellier, des résidences étudiantes aux normes écologiques

Dans de nombreuses villes de France, comme à Montpellier, la construction de résidences étudiantes privées ne cesse de s’accroitre.

Contraintes de respecter les nouvelles normes environnementales, ces résidences sont construites pour favoriser l’économie d’énergie. Dans certains bâtiments, plus rares, on rencontre par exemple de la géothermie, l’énergie photovoltaïque et la récupération des eaux de pluie. Ici, nul besoin d’installer des climatiseurs. Grâce à la ventilation VMC, l’air reste frais et l’habitat s’éloigne de l’humidité. En outre, la ventilation VMC fournie avec un puits canadien rejette le dioxyde de carbone.
Les murs en structure alvéolaire conservent la chaleur produite par la géothermie en flux fermé. Cette dernière chauffe aussi l’eau et le sol.

Même si la plupart des nouvelles résidences étudiantes ne sont pas aussi poussées, elles doivent adopter les normes BBC.

Des étudiants sollicités au quotidien

La réduction de la consommation énergétique passe aussi par la modification du comportement des étudiants. Ainsi, la mise à disposition d’un local à vélo fermé incite les étudiants à recourir à des modes de transports plus doux. Cette incitation s’illustre dans l’emplacement même de la résidence étudiante, souvent située près des transports en commun.
Dans le logement étudiant, les gestes écologiques doivent aussi s’allier avec une consommation responsable. Installés dans un tel habitat, les étudiants sont invités à limiter leur consommation.

Le tri des déchets occupe aussi une place importante. Mettre dans des sacs différents les ordures recyclables et dans d’autres les non recyclables. Sans oublier dernièrement d’installer à l’écart les détritus nocifs. Pour la consommation d’énergie, ne pas laisser les appareils électriques en veille est vivement conseillé. Ils doivent aussi repérer les appareils à grande absorption d’intensité et de voltage. D’autres gestes comme éteindre l’éclairage dans une pièce non occupée contribuent à la baisse de la consommation énergétique. Cette basse consommation est dans l’intérêt des étudiants, voyant leur facture d’électricité diminuer.



energie-efficaciteEn matière de rénovation immobilière, les réparations peuvent toucher plusieurs éléments de la maison. Quoi qu’il en soit, le but est toujours de maximiser le confort des résidents. Les réaménagements concernent entre autres l’isolation thermique et acoustique ou encore l’installation de terrasse pour un agrandissement de l’espace de vie. Ces dernières années, on a eu vent d’un tout nouveau dispositif visant à réduire les dépenses énergétiques. Qu’en est-il ?

La rénovation énergétique : pour une réhabilitation écologique

La rénovation énergétique est une norme instituée depuis la survenue des premières crises en énergie. De ce fait, il est obligatoire pour toute personne désirant rénover ou construire une habitation ou un bâtiment professionnel de voir de plus près ses dépenses en énergie. La rénovation énergétique consiste à remplacer les systèmes de ventilation, à agencer un appareil de chauffage indépendant ou encore un radiateur à chaleur douce pour un chauffage central à combustible. Les chauffe-eau thermodynamiques constituent également un bon investissement pour faire des économies d’énergie. Les systèmes vétustes doivent être révisés afin de permettre une rénovation durable de la consommation d’énergie au sein du logement.

Rénovation énergétique : les bonnes raisons

La mise à jour énergétique fait profiter dans bien des domaines à long terme, bien que générant des dépenses conséquentes. Son but premier est notamment de réduire la consommation en énergie des propriétaires et donc de leur facture en électricité et en énergie. Grâce à cette innovation, les factures peuvent être divisées jusqu’à 5. Elle apporte également un surplus de confort et un logement beaucoup plus sain. Même si les travaux peuvent être onéreux, il s’agit tout de même d’un investissement rentable. Rénover énergétiquement réduit les charges de copropriété de plus de 30% et cela simplement grâce à des petits travaux ne nécessitant pas trop de grands investissements comme l’éclairage Leds, le comptage individuel des énergies ou encore l’isolation des façades et de la toiture.



Pour choisir un appareil de chauffage, il faut bien se rendre compte de certains critères. A savoir : l’utilisation, la diffusion de la chaleur, le rendement, l’autonomie, le prix… Pour optimiser le rendement énergétique de son habitation, il est indispensable de bien choisir le système de chauffage. La poêle fait parti des appareils de chauffage les plus performants, à condition de bien choisir le combustible. Zoom sur la différence entre poêle à bois et poêle à granulés.

Poêle à granulés : une grande facilité d’utilisation

poele-boisLe poêle à granulé est un appareil de chauffage facile à utiliser et à installer. Il suffit juste d’appuyer sur un bouton et le poêle démarre. Le poêle à granulés est programmable : on peut régler la température. On peut ainsi définir des plages horaires de fonctionnement avec une température de consigne et maximiser au mieux l’économie.

La capacité de réserve en pellet de l’appareil va assurer une grande autonomie à l’appareil. Ainsi, il n’est plus nécessaire de recharger son poêle aussi souvent : il peut être rempli à l’avance et ainsi fonctionner plusieurs heures en totale autonomie entre 6 et 48h. Une puissance de chauffe ajustable pour une consommation économique et un système d’auto-alimentation permettant de tenir plus longtemps sans le recharger.

Il diffuse la chaleur par ventilation, la température est ainsi plus constante dans la pièce. Son rendement est aussi plus élevé. Le poêle à granulés est donc moins contraignant en termes de réapprovisionnement et fonctionnera de façon plus autonome.

Poêle à bois : pour une chaleur écologique et économique

Le chauffage au bois fait partie des systèmes de chauffage central les plus répandus au monde avec une diversité de matériaux proposés : poêle à bois en acier, en fonte…

Le poêle à bois en acier montera très rapidement en température, idéal pour chauffer rapidement une pièce. C’est  aussi l’un des plus efficaces que ce soit sur le plan écologique et économique. Le prix du bois est relativement stable.

Un poêle à bois ne nécessite pas d’électricité pour fonctionner, de ce fait, ils sont économiques. On considère le bois comme une énergie neutre, puisque la quantité de CO2 émise lors de sa combustion est la même que celle qu’il a stocké pendant toute sa croissance.

Le poêle à bois diffuse la chaleur par rayonnement qui est très agréable pour profiter du plaisir des flammes et du crépitement du feu. Avec les poêles à bois, la combustion est rapide et la température de la pièce augmente en peu de temps. Les poêles à bois sont également plus performants, leur rendement est de 60% à 80%.



Les inventions technologiques ne cessent de simplifier la vie de l’homme. En hiver, il n’est plus nécessaire de rester dans sa couette pour se réchauffer. La pose d’un convecteur permet de réchauffer un édifice. Cet appareil diffuse de la chaleur en réchauffant l’air froid dans votre demeure. Son installation est un moyen de réduire votre facture d’électricité.

Radiateur_Electrique[1]

Les caractéristiques d’un convecteur électrique

Le convecteur électrique répand de l’air chaud dans un bâtiment par système de convection. La résistance située à l’intérieur de l’appareil va capter le vent gelé. Quand l’air est froid dans un immeuble, il redescend vers le bas. L’air chaud est plus léger que le froid, alors il se trouve en hauteur. C’est pour cela que l’appareil est installé dans la partie inférieure d’une pièce. Ce radiateur va le réchauffer dans la résistance avant de sortir de la chaleur vers le haut à travers la grille.

Ce modèle de radiateur est parfait pour les salles de petites dimensions comme la poêle à bois. Certains modèles de poêle fonctionnent par convection. La consommation poêle à bois est similaire à celui du convecteur. Il se sert d’un ventilateur électrique. Ce ventilateur permet de réchauffer l’air rapidement. Ce qui le différencie du convecteur ce qu’il se sert aussi du bois pour émettre de la chaleur.

Les avantages de l’installation d’un convecteur

Opter pour un convecteur électrique comme système de chauffage permet de bénéficier d’un radiateur performant. Il réchauffe votre maison dès sa mise en marche. Il est facile à transporter, car il est léger. En utilisant cet appareil, vous pouvez faire de l’économie d’énergie. Vous pouvez réduire votre consommation en isolant thermiquement votre demeure. Les travaux d’isolation d’extérieure ou d’intérieure sont un meilleur moyen de limiter l’entrée du vent glacé dans votre maison. De cette façon, vous diminuez l’énergie consommée. Ce modèle de chauffage ne nécessite pas beaucoup de place. Il suffit de le placer dans un mur solide. Vous pouvez le mettre près des fenêtres ou des portes pour qu’ils captent l’air froid. Il doit se situer à 15 cm au-dessus du sol. Contrairement au poêle à bois qui exige une grande surface pour son installation et la réalisation de certains travaux afin d’évacuer les fumées. La consommation poêle à bois est différente de celui du convecteur. La bonne marche de cette cheminée dépend de la qualité du bois. Alors que le convecteur ne sert que de l’air qui se trouve dans votre appartement afin de vous fournir de la chaleur.



Les publicités vantent les mérites des matelas à mémoire de forme, notamment le confort de couchage, la qualité irréprochable du sommeil, des maux de dos oubliés… Mais comment fonctionne la technologie des matelas mémoire de forme ? Quels sont les critères qui font que la technique visco-élastique soit celle la plus plébiscitée aujourd’hui ?

Les matelas mémoire de forme, la petite histoire

Les matelas à mémoire de forme sont composés d’une mousse visco-élastique qui était à l’origine fabriquée et utilisée par la NASA. La technique a surtout été créée pour réduire la pression subie par les astronautes pendant les décollages des appareils spatiaux vers l’espace. Ayant fait ses preuves, la mousse visco-élastique a ensuite été introduite dans le milieu médical afin de soulager les malades qui devaient tout le temps rester alités. Aujourd’hui, le grand public peut également bénéficier des avantages appréciables offerts par la technologie.

Une technologie de pointe innovante

La mousse à mémoire de forme est issue d’une technique de pointe innovante. C’est une mousse thermosensible qui réagit à la température corporelle du dormeur mais aussi à la température ambiante de la chambre. En outre, elle a la particularité de pouvoir mémoriser la forme du dormeur. Lorsque vous vous couchez sur du visco-élastique, le matelas se transforme sous votre poids pour épouser parfaitement votre forme. Et une fois que vous vous relèverez, le matelas reprend sa forme initiale et retrouve également toutes ses capacités.

Un maintien parfait et un confort inégalable

La technologie de la mousse à mémoire de forme procure un excellent maintien du corps. Les points de pression situés aux épaules, au dos et aux hanches. Quant à la colonne vertébrale, elle sera parfaitement alignée, ce qui permettra de soulager les maux de dos et de mieux dormir. Sous le poids du corps, la mousse devient souple grâce au moulage du corps opéré par les cellules de la mousse. Ce comportement intelligent de la mousse visco-élastique favorise le relâchement des muscles et la colonne vertébrale peut garder sa position initiale. Les réveils sont ainsi plus sereins, les nuits bien réparatrices et les lumbagos ne seront plus que de mauvais souvenirs.

Comment bien choisir son matelas à mémoire de forme

Pour être certain de ne pas se tromper, il faut se pencher sur la densité de la mousse visco-élastique. Pour profiter de tous les vertus et de tous les avantages promis par un matelas à mémoire de forme, il est important de choisir une densité d’au moins 55 kg/m3. Pour une personne dont le poids est normal, il faudra opter pour une densité minimale de 80 kg/m3 afin d’optimiser le soutien du corps.