Les baleines sont devenues une source d’attraction, un moyen d’attirer les touristes vers la grande île. Depuis peu, elles sont en danger.

Pourquoi protéger les baleines ?

Les baleines ont toujours été présentes à Madagascar, mais l’on ne s’y est intéressé que depuis très peu. Actuellement, cinq types de baleines ont été repérés au bord de l’île. Parmi cela, la baleine à bosse, la plus connue et la plus identifiée, dans la mer de Nosy Be ou de Sainte-Marie (durant la saison des baleines).
Malheureusement, ces mammifères font l’objet de chasse. Cette dernière a existé depuis le Xème siècle. Auparavant, les hommes faisaient la chasse à la baleine pour une question de survie. Mais par la suite, cela est devenu un « business » rentable où l’on pouvait facilement gagner de l’argent (notamment pour leur huile utile pour le chauffage ou encore l’éclairage, la carcasse ou même l’intestin).

Comment les protéger ?

Il existe une Commission baleinière internationale (CBI) qui interdit la chasse à la baleine. Une loi a donc été mise en place à cet effet. Une loi à portée universelle et acceptée par presque tous les pays dans le monde. Elle protège à la fois la baleine à bosse mais également tous les autres cétacés du même domaine. Cette même loi est applicable à Madagascar, de ce fait, il est formellement interdit de chasser les baleines qui se trouvent en mer malgache. Toutes les baleines qui sont visibles à Madagascar font l’objet de cette protection. Toutefois, il faut souligner que jusqu’à maintenant, aucune chasse à la baleine n’a été faite.
Il y a également l’association CETAMADA, qui est une association à but non lucratif qui a pour but de protéger les mammifères marins se trouvant dans les eaux malgaches. Cette association collabore avec les autorités publiques locales, et d’autres associations ainsi que des étudiants et chercheurs afin de mener à bien leur mission.
Elle essaie également de faire appliquer la population dans sa lutte afin d’avoir de meilleurs résultats. CETAMADA propose des activités en mer relatives aux mammifères marins, elle propose par exemple d’aller regarder les baleines en mer car de cause à effet, l’existence des baleines contribue étroitement au développement du tourisme à Madagascar.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *