Le but de la croissance économique est d’améliorer les conditions de vie de l’humanité. Mais pour y parvenir, elle fait souvent appel à des mesures drastiques ayant des conséquences considérables sur l’environnement telles que la pollution de l’air et de l’eau, l’épuisement de certaines ressources ou le réchauffement climatique. Pourtant, on le sait, l’homme est voué à évoluer. Cette évolution ne pourrait-elle pas être compatible avec la préservation de l’environnement ?

La croissance économique face au bien-être de l’humanité

La croissance économique est liée à la dépendance des hommes pour les matériaux technologiques qui, comme nous le savons, ont un impact important sur l’environnement. Les études montrent même que malgré la grande croissance économique, l’humanité n’arrive pas à se satisfaire. De nos jours, le bien être de l’humanité est de plus en plus assimilé à l’évolution technologique et non à la préservation du milieu naturel. Le souci quant à la préservation de l’environnement est devenu secondaire. Elle se dégraisse au fur et à mesure que le temps passe. Alors que, la croissance économique, pour qu’elle se réalise, doit dépendre de certains paramètres et le capital naturel fait partie de ces paramètres. Il regroupe l’ensemble des ressources naturelles renouvelables et non renouvelables nécessaires à la survie de l’humanité.

Comment protéger le capital naturel tout en préservant la croissance

Pour que l’on puisse à la fois assimiler capital naturel et croissance économique, une étude appelée développement durable a été établie par les Nations Unies. C’est un développent qui satisfait à toutes les générations et surtout pour assurer un meilleur cadre de vie aux générations futures. En règle générale, il s’agit d’améliorer le niveau de vie de chacun, de permettre à chacun d’évoluer, et ce, dans le respect et la préservation des ressources naturelles existantes.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *