Voiture électrique, une solution pour la mobilité de demain ?

avalanche-electrique

Une avalanche électrique ?

Tous les constructeurs automobiles semblent s’être lancés à corps perdu dans la conception de véhicules hybrides ou entièrement électriques… ainsi que dans la captation des crédits publics qui sont associés à de telles recherches.

Du coup, tout le monde se prend à rêver à des limousines Mercedes hybrides, à des coupés électriques Audi surpuissants, voire des supercars électriques. Bref, tout comme aujourd’hui, en moins polluant et en remplaçant simplement le pétrole par l’électricité.

Bref, un avenir ra-dieux, n’en déplaise à des abrutis de décroissants.

Petit problème, comme souvent d’ailleurs, dans les ordres de grandeur.

Une voiture électrique polluant autant que la centrale qui produit l’électricité, il vaudra mieux utiliser des sources propres si on veut que ça soit intéressant pour les émissions de CO2. Exit donc les centrales thermiques.
Géothermie, solaire et éolien totalisent actuellement 3% de la production électrique des pays de l’OCDE. Ca risque d’être un peu court pour alimenter toutes les voitures électriques en cours de conception.
L’hydroélectricité représente actuellement environ 17% du total et peut paraitre intéressante sauf que… dans beaucoup de pays développés, il n’y a plus assez d’emplacements.

Reste le nucléaire.

Il y a environ 1 milliards de véhicules dans le monde actuellement.
Pour alimenter tous ces véhicules, il faudrait disposer d’environ 1500 réacteurs… or il y en a 450 dans le monde actuellement.
Pour alimenter tous ces réacteurs, il faudra environ 285 000 tonnes d’uranium par an… or la production mondiale était de 45 000 tonnes en 2001.

Bref,convertir l’intégralité du parc de véhicules actuel à l’électrique risque d’être un peu plus compliqué que ne semblent le montrer les constructeurs à chaque salon.

Tout de même :

  • Si on réduit le parc de véhicules de manière substantielle
  • Si on change son mode d’utilisation (courts trajets uniquement)
  • Si on divise le poids de véhicules par deux (difficile avec 500 kgs de batteries mais bon)
  • Si on accepte des performances limitées

ça pourra peut être marcher.

Mais ça, personne n’en veut.

Sources

Carfree France
Futura 24 : pas de pétrole, pas de voitures ni de camions
Manicore sur la voiture électrique.

24 réflexions au sujet de « Voiture électrique, une solution pour la mobilité de demain ? »

  1. Guillaume

    Pour une fois, je ne suis pas d’accord avec toi Killroy.

    On sait tous qu’il n’existe pas de solution qui peut convenir à notre mode de consommation, cependant il faut bien commencer quelque part !

    Plus on vendra de voitures électriques avec en tête de préserver nos ressources, plus les constructeurs se tueront à la tache pour nous trouver des moteurs toujours moins gourmands, et nos services publics des énergie propre plus rentables.

    ++

  2. laciboulette

    A quand de vrai effort sur le fret (ne pas se fier à la magnifique pub de la sncf qui peut figurer au rang du greenwashing)…
    Ah quand, un vrai développement des transports en commun, pour que les gens puissent abandonner un tant soit peu la bagnole, y compris en milieu rural… A mon avis, c’est de ce coté là que se situe une partie des solutions.

  3. ferrigno

    Bonjour. Je voufrais installer des panneaux photovoltaique sur mon bateau. Est-ce que quelqu’un à déja fait cette experience , et si oui quels sont vos conseils.
    Cordialement
    FERRIGNO

  4. emmanuel

    bonjour
    le site ecologie shop a imaginé des kits photovoltaiques pour bateau.
    Le premier conseil est cependant de limiter sa consommation en changeant toutes les ampoules vars les leds ou à défaut la basse consommation
    pour plus d’informations : contact@ecologie-shop.com

  5. Ping : Voiture électrique, une solution pour la mobilité de demain ? | SmallReader : Reader de flux francophone

  6. veroniqueing

    C’est simple.
    Il suffit de remplacer le verbe PARAITRE par ETRE.. et tout ira
    mieux.

  7. Marie Développement Durable

    C’est pourtant vrai… On s’acharne à vouloir réutiliser nos vieilles techniques, sans penser à vraiment innover… On veut faire du bio-carburant, en ajoutant du ‘bio’ à notre bon vieux pétrôle, en espérant en consommer un peu moins ?? Et on cherche à faire des voitures électriques, qu’il faudra recharger, plutôt que de se pencher vers de vraies alternatives à l’électricité… Il faut de l’innovation, et vite !

  8. admin

    Le principal problème c’est que la rentabilité des « vieilles techniques » est déjà avérée et qu’il est bien plus facile aux constructeurs automobiles de transposer ces modèles économiques éprouvés que d’en imaginer de nouveaux.

    Ex: Ils « électrifient » des véhicules actuels, ils partent du principe qu’on aura des « stations services » où on échangera les batteries au lieu de faire le plein (donc une production électrique très centralisée comme actuellement), ils prévoient des gammes similaires aux actuelles (véhicules sportifs, de prestige).

    Le hic, c’est que qu’il suffit de prendre une calculette pour voir que ça ne pourra pas marcher !

  9. Moteur Nature

    La voiture électrique n’est pas une solution miracle, mais elle résoud 2 énormes problèmes : la dépendance au pétrole, et la pollution atmosphérique, puisqu’à l’usage les voitures électriques n’ont plus aucun rejet, que ce soit CO2 ou polluants toxiques, c’est déjà un joli progrès.

    Il reste ensuite la question de la production d’électricité, et là il ne faut pas généraliser les mauvais choix qu’a pris la France. Au Canada ou en Islande, la voiture électrique aura un bilan écologique remarquable. Pour la France, c’est le moment de soutenir sans réserve les énergies renouvelables. Je suis consterné quand je vois tant d’opposants à la construction des éoliennes. Elles sont toujours plus avantageuses qu’une centrale nucléaire.

    Mais je crois qu’il ne faut pas s’affoler, parce que le changement sera très graduel. Les constructeurs auto communiquent beaucoup autour de la voiture électrique, mais les perspectives de vente sont encore très modérées.

  10. michaelgermant

    l’innovation cout cher mais de plus les techniques ne sont pas encore au point car les stations ne sont pas adaptées pour recevoir ces véhicules.

  11. Mariep

    Cet article m’interpelle très fortement.
    Il y a 2 grands aspects à cette question concernant l’augmentation des voitures électriques. L’électricité étant à 80% produite par le nucléaire en France, on ne peut pas évoquer la voiture électrique sans parler de cette énergie.
    D’une part, à aucun moment on ne parle de la pollution du nucléaire. Que fait-on des déchets nucléaires ? Le problème n’est toujours pas résolu et pour l’instant « en attente de solutions durables », ils sont enterrés… dans le meilleur des cas (encore que, il y aurait beaucoup à redire sur cette absence de gestion durable). En fait, la France en exporte une grande partie dans l’Oural et on ignore leurs conditions de stockage… Voilà la dure réalité.
    Deuxième aspect, avec l’utilisation actuelle de l’Uranium et ceci sans prendre en compte la croissance de la demande en Uranium des pays émergents comme la Chine ou l’Inde, les ressources en Uranium encore disponibles sur terre seront épuisés d’ici 40 à 50 ans.
    Alors l’idée de la voiture électrique vendue comme propre ou figurant l’avenir de l’humanité est aussi intéressante que celle de la poudre de perlinpinpin.
    Je crois qu’il faut changer de façon de penser.
    Tiens, je vais peut-être aller lire ce que disent « ces abrutis de décroissants » …

  12. Beret Man

    La voiture électrique est une mauvaise idée.
    En France, elle dégagerait 20gr de CO2 car une partie de l’électricité française est produite par des centrales thermiques. La même voiture en Chine dégagera + de 150gr de CO2 car l’essentiel de l’électricité est produite par des centrales à charbon.

  13. Beret Man

    La pollution automobile ne vient pas (loin s’en faut) que des gaz à effet de serre dégagés pendant la charge (électrique) ou l’utilisation.
    Les moteurs hydrauliques restent à inventer. L’eau est une ressource. Pour l’exploiter comme énergie, il faut la travailler avec de l’énergie …
    Le moteur pantone a la réputation d’économiser un peu de carburant, en compensant par de l’eau.
    Ce n’est encore une fois qu’une économie pendant l’utilisation.
    Une voiture ( … des millions de) est polluante à produire, très. La recycler est aussi un activité polluante, très.
    Je pense qu’il faut raisonner plus globalement et remettre en question notre organisation et faire en sorte que les possibilités de transport offertes rendent inutile la propriété privé du véhicule (hors animal).

  14. David

    Je n’ai pas vu de constructeur proposant des voitures 100% electriques avec en option panneaux solaires sur le toit ou encore éoliennes (la voiture créant du vent en avançant ou utiisant le vent naturel à l’arrét…), cela permettrai d’augmenter l’autonomie ou de réduire les besoins en terme de rechargement en se « branchant à la centrale »…Je suis marin, sur les voiliers ces techniques sont de plus en plus utilisées, de plus en plus rentables et fiables, malgré les exigences techniques d’une voiture 100% electrique, cela ne vaudrait-il pas le coup que ces messieurs les concepteurs ou autres ingénieurs automobiles se penchent sur des solutions telles que celles ci?

  15. Iconoclaste

    Je souscris totalement à cet article iconoclaste qui me réjouis tant l’hystérie électrique est générale. D’accord, la motorisation électrique est idéale, j’en ai d’ailleurs fait mon métier, mais elle ne fait que déplacer le problème qui reste entier : Notre boulémie énergivore.
    Trimbaler une personne dans un char électrique de presque une tonne ingurgitant 75 kW est stupide et démontre notre incapacité (suicidaire)intellectuelle à remettre en cause nos habitudes et à repenser notre mode de vie. Le lobby automobile entretient cette hérésie en s’accrochant désespérément à son fond de commerce avec la bénédiction des incompétences politiciennes.
    Tous les arguments avancés pour défendre cette technologie sont biaisés, malhonnêtes ou faux,émission de CO²(d’où proviendra l’énergie initiale ?) indépendance énergétique (d’où proviendront les combustibles et les terres rares utilisées pour les batteries ?), pollution (comment recycler les batteries dont la durée de vie est limitée ?)
    Il ne s’agit pas de condamner ce mode de propulsion remarquable, mais de l’adapter intelligemment, soit à 100% pour des véhicules urbains légers (2 ou 3 roues) ou sous forme hybride pour des trajets mixtes collectifs et individuels lorsque la charge l’impose !
    Il existe des alternatives industrielles probantes comme certains 2 roues électriques ou à assistance, le Piaggio MP3 hybride ou le bicylindre essence Fiat qui proposent des solutions transitoires digne d’intérêt mais moins populistes et par conséquent peu médiatisées…
    Non vraiment 10 MegaWatts par an (attention 100 CV = 73.6 kW…) pour la toto du Français moyen, c’est vraiment inconséquent
    Alors la « Leaf » et son mentor Carlos, les flop de l’année ?

  16. Nicolas

    Je suis complétement d’accord !

    J’aimerais compléter cet article en donnant un autre point de vue même si cela ne changera pas grand chose à la situation actuelle.

    Une petite question : la réduction de notre consommation d’énergies fossiles ne passerai-t-elle pas par une combinaison des solutions actuelles ? Pourquoi le tout électrique ? Pourquoi pas l’élelectrique ET l’Hydrogène, ET le GPL, ET les Biocarburants à base de produits non alimentaires (les algues par exemple) ?

    Aujourd’hui nous avons de nombreuses pistes pour se passer du pétrole et pas seulement en matière de transports dailleurs) mais comme cela est précisé sur ce blog, l’Etat entrave le développement du plus grand nombre pour se concentrer uniquement sur quelques-unes !

    La preuve : pourquoi arrêter tout d’un coup la prime de 2000€ sur les véhicules GPL ? Pourquoi supprimer les crédits d’impôts sur les pompes à chaleur ? Pourquoi refuser de changer la législation sur l’hydrogène (la loi interdit actuellemnt la circulation de voitures à hydrogène en France).

    Dailleurs, il semble que parmis les carburants d’avenir, l’hydrogène soit l’un des plus pertinents : en Allemagne et en Californie, les politiques et les constructeurs (BMW, Mercedes par exemple) consentent de réels efforts pour promouvoir cette énergie.

    Mais en France on ne veut pas ! Les risques sont trop nombreux :
    - « L’hydrogène sa explose ». Certes, pour qu’une voiture de ce type explose, il faut se faire percuter par un train, mais c’est vrai, sa peut exploser !
    - « il faut produire beaucoup d’électricité pour obtenir de l’hydrogène ! ». Et que fait-on des progès techniques ? De l’électricité verte ? des nouvelles solutions pour en produire ?

    Ne touchons pas à la filiaire des batteries lithium et de l’électrique, le gouvernement à dépenser beaucoup d’argent à soutenir Renault et PSA !

    On dit qu’en matière d’épargne et de gestion des risques il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier… Pourquoi pas en matière d’environnement ? Pour prendre autant de risques ?

    Que de déceptions en France ! Je ne crois pas beaucoup en la politique mais tout tout de même… En 2012, quel choix aurons-nous ? Trouverons-nous quelqu’un qui arrete de progresser dans un sens et regresser dans l’autre ? Quelqu’un aura-t-il un programme ambitieux ET réalisable pour favoriser ces nouvelles énergies ?

    Beaucoup souhaitent le développement de l’ensembles des solutions d’avenir et je ne crois pas être le seul…

    Voici des articles interessant que vous pouvez consulter :

    http://www.zagaz.com/article.php?id=253

    http://www.afh2.org/f/index.php?c=70

    http://www.planete-energies.com/fr/l-energie-demain/les-voies-du-futur/l-hydrogene/comment-fabriquer-l-hydrogene-289.html

    http://www.turbo.fr/actualite-automobile/154880-moteur-air-comprime-poumon-planete/

  17. LSD6433

    Bonjour,

    Personnellement je pense que la voiture électrique peut être une bonne chose … partiellement.
    En la mettant en libre-service dans les quartiers, … .

    De plus, les voitures thermiques  » économisées  » devraient être vendu pour le recyclage des matériaux, et ainsi participer aux achats de voitures électriques dans un secteur ( ex: quartier ). Mais bien sûr un grand renfort des transports en commun et divers transports  » doux « , la ville pourrait devenir un havre plus paisible !

    (Ps: Bien entendu, arrêtons le monopole des Grandes Entreprise, et incitons les participer à la progression des PME et de la re-localisation. )

    (Re-Ps: Je serai d’avis à ce que les citoyens reprennent leur « pouvoir » de consommateur, en écrivant leur indignation et leur envie de changement aux entreprises. Si tout le monde partageait son mécontentement, il y aurait urgence pour eux de changer ( et pour de vrai ), avant que les « consom’acteurs » ( devenus en majorité ) ne laisse sur le bas-côté … )

  18. SAID BOUKERDENNA

    Une voiture électrique a et une véhicule avec un moteur électrique qui consomme l’électricité depuis
    Une batterie, le problème, et la consommation rapide de system électrique ( le moteur, la résistance de circuit général on plusieurs résistance en consommation ), le résulta et la faible vitesse, et il faut du temps pour charger une grande batterie,

    La solution et:
    Un moteur performent intelligent qui a un Gin mécanique fort son grande consommation d’énergie,
    L’lorsque le vincule gaine du la vitesse on actives des mini démos électrique qui créer du l’énergie électrique, avec le vincule et ça vitesse bien sur, une partie de l’énergie produite va en suite ver le moteur et pour charger la batterie, même ci le vincule réduite la vitesse il y’a un poids qui et en rotation,

    Le calcule automatique de la consommation électrique, pour déférence angles de pistes activation de stockes ( condensateur …).

    Activation des moteur de production électrique de dépannage pour créer le courant alternatives…

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=pbFIpLfPIc8

    http://www.youtube.com/watch?list=PL2B94B49CF7E448BD&feature=player_detailpage&v=Amb08N05_Ww

    Il ya des conflits politiques voir:

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=_ku4qIRO-nc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>