La cuisine bio contribue-t-elle à la préservation de la planète ?

C’est vrai, on dit que la cuisine bio aide à protéger l’environnement. Mais pourquoi exactement ?

Cuisine Bio

Cuisine Bio

1) Pas de produits chimiques de synthèse

Ni engrais de synthèse, ni OGM, ni pesticides et compagnie ne se retrouvent dans votre assiette.

Inutile de dire à quel point la culture biologique, qui n’utilise pas tout cela, est bénéfique pour la terre et lui laisse le temps de se renouveler, sans polluer ni le sol ni les nappes phréatiques, rivières, etc.

2) Moins de viande dans la cuisine bio

Il n’est probablement pas utile de revenir sur notre consommation de viande, qui est un facteur de pollution et qui, en excès, peut s’avérer néfaste pour la santé.

Les élevages contribuent à la déforestation, les batteries sont extrêmement polluantes, la culture intensive de ce que l’on donne à manger à l’animal pollue la terre et l’eau, etc.

Il est donc nécessaire de manger moins de viande, mais d’en manger de meilleure qualité, et de favoriser les petits éleveurs locaux. Vous les aidez ainsi à vivre décemment.

3) Le dilemme des produits laitiers

Il en va de même pour les produits laitiers.
La production de lait de façon intensive est à la fois une catastrophe environnementale, mais aussi

Consommer moins de lait et privilégier le lait bio/fermier permet d’avoir un impact moindre sur la planète.

Il existe de nombreux « laits végétaux » que l’on ne connaît pas, et qui permettent de varier un peu les apports de nutriments: lait d’amande, lait de noisette, lait d’épeautre,… pourquoi ne pas les tester ?

4) Être en meilleur santé protège la planète

De plus en plus d’études semblent démontrer qu’une cuisine de qualité favorise une bonne santé. Et être en bonne santé, c’est éviter de prendre des médicaments, qui se révèlent parfois très polluants.
Il est donc préférable de consommer avant tout des « alicaments » (aliments-médicaments… savez-vous que le brocoli protège la santé ?) et viennent ensuite les médicaments quand ils deviennent nécessaires.

5) Le bio local : la solution

Manger bio, c’est avant tout manger local et de saison. Plutôt que l’agriculture industrielle venant de l’étranger, privilégions le bio fermier, avec des fruits et légumes frais et cultivés près de chez vous. Vous évitez ainsi le transport parfois très polluant.

Sachez ensuite que l’import de produits bio se fait souvent par bateau, dans le but de réduire l’impact environnemental des sociétés productives.

Conclusion :

En cuisinant bio autrement, vous préservez la planète.
Car si une personne mange bio « classique » (avec de la viande tous les jours), son impact sur la planète est certes moindre, mais reste quand-même élevé.

Pourquoi le bio est moins cher? Parce que vous cuisinez autrement. Petit à petit, apprenez à changer vos habitudes alimentaires pour protéger la planète, votre santé et découvrez une nouvelle façon de vous nourrir.

Contribution de notre partenaire Nouvelle Cuisine Bio

Commentaire(1)

  1. Jacomea Bio says

    Entièrement convaincue ! Cette habitude alimentaire bio, je l’ai prise il y a maintenant plusieurs années et chaque jour amenant son lot d’info diverses et variées ne font que me conforter dans ce choix de vie.

Poster un commentaire